Soutenance de Daniel Stan

J'ai soutenu ma thèse le jeudi 30 mars 2017.

Jury

Résumé : Stratégies randomisées dans les jeux concurrents

Ce travail se concentre sur l'étude de jeux joués sur des graphes finis, par un nombre arbitraire de joueurs, dont les objectifs ne sont pas antagonistes. Chaque joueur représente un agent, c'est-à-dire un programme, un processus, ou un périphérique, qui interagit avec les autres joueurs et leur environnement commun dans le but de satisfaire au mieux son objectif individuel. Des concepts tels que les équilibres de Nash, permettant d'exprimer l'optimalité des stratégies des joueurs, ont été étudiés dans un cadre déterministe, et l'existence de tels équilibres n'est pas assurée, même lorsque les objectifs des joueurs sont de simples conditions d'accessibilité ou de sûreté. En effet, lorsque les joueurs jouent de manière déterministe, le système évolue en conservant une certaine symétrie, ce qui nous motive à considérer un modèle stochastique où les joueurs et l'environnement sont sources d'aléa. Dans le premier cas, nous montrons que les concepts classiques d'équilibres de Nash ne peuvent être calculés, et introduisons des notions approchées d'équilibres calculables. Dans le deuxième cas, nous nous intéressons à l'analyse de systèmes composés d'un nombre arbitraires de processus, dont l'exécution est déterminée par un ordonnanceur probabiliste.

Le manuscrit est disponible ici.

À propos du LSV